Extraits d'auteurs sur le récit merveilleux

recit merveilleuxLes élèves de 6ème ont étudié, lors des séances de français, le récit merveilleux. A l'instar des grands écrivains, ils ont pris la plume et se sont essayé à l'exercice d'écriture en respectant les critères du genre.

Je vous propose de découvrir quelques textes choisis écrits par les élèves.

Spectacle des Contes Calumet

contes calumetLe vendredi 26 janvier 2018, nous avons assisté, dans l’espace Phénix du collège, à une animation intitulée « Les Contes Calumet ». Un poème de Jacques Prévert ainsi que cinq contes d’origines diverses, ayant pour thème « la peur, de soi, des autres… la confiance », ont été relatés, mis en scène et en musique et même chantés : «Flamine Veralde va cherchant la mort », «Le fils de Nasréddine », «La mariée de sucre et de miel » (alias Solika), «La femme mariée à un renard » et «Les beaux et le hideux ».

rencontre avec un ogre

Il était une fois un ogre qui s'appelait Zargh.

 Zargh était tellement grand qu'il avait la tête dans les nuages , mais toujours les pieds sur terre. Il habitait en haut d'une colline, là où se déchainaient tous les éclaires des environs, là où il n'y a que tempête.

  Ses yeux haineux étaient injectés de sang. Ses pieds : quelles limousines ! Une de ses mains pouvaient faire jusqu'à deux fois la taille d'une maison. D'une chiquenaude il pouvait assommer un adulte. D'un simple geste, il peut dévaster une ville.

  Il adorait déraciner les arbres et les utiliser comme cure-dents pour enlever les habits trop laineux des humains de sa bouche.

  S'il avait un bon petit déjeuner, il pourrait peut être se montrer généreux et épargner la vie de cinq enfants pendant toute une journée.

 Son petit déjeuner consistait à dévorer ( avec un appétit d'ogre ) : dix gros, gras,grand et laineux moutons, cinq vaches corpulentes, trois cochons sales, dodus, boueux et pleins de mouches et cinq jenes enfants innocents.

  Il pouvait se transformé en bonbons géants , en glaces énormissimes et d'autres friandises pour attirer les enfants .

 Tous les jours, une voiture venait lui donner son petit déjeuner .

 Mais un jour, dans cette voiture, il n'y eu point de moutons , de cochons, de vaches et d'enfants, non,non,non, il n'y eu que des hommes armés jusqu'aux dents...

JELSCH Mallie 6C

Il était une fois une jeune fille qui s'appelait Leïla.

  Leïla habitait sur une colline déserte avec ses parents.Chaque jour, elle allait dans la forêt chercher des fruits pour le repas.

  Elle avait une amie: Fleur. Fleur et Leïla s'entendait à merveille. Elles allaient dans la forêt ensemble, discutaient ensemble,j ouaient ensemble... Mais Fleur était différente, elle avait une couleur de peau proche de l'orange, elle avait de longues dents et elle était très petite.

Leïla adorait Fleur et ne voulait pas entendre parler de sa différence.

Mais un jour, les deux filles coururent dans la forêt et Fleur demanda à Leïla:

"Dis Leïla, il y a un joli ruisseau plus loin dans la forêt, allons y !"

  Leïla la suivie pendant plus d'une heure, puis elles débouchèrent sur un ruisseau où se tenait un ogre. Fleur sourit et l'ogre lui rendit son sourire...

Il était une fois un tout petit marchand qui vivait dans la capitale d'un royaume. Il était très riche, et dépensait beaucoup d'argent pour ses banquets qui étaient réputés à des kilomètres à la ronde.

Il ne se doutait pas qu'un ogre vivait dans la même ville que lui et rêvait de participer à ses banquets. Il avait des yeux rouges, des dents pointues et une barbe noire. Il possédait deux grands couteaux tranchants et brillants. IL était plus grand et gros qu'un baobab, fort comme un lion et très bête. Il était aussi très cruel et aimait beaucoup la chair fraîche, surtout celle tendre et juteuse des petits enfants. Son chapeau vert à plumes bleues et noires servait de refuge à couples de rats immondes.

Mais un jour, l'ogre décida qu'il participerait au banquet, même s'il devait manger le tout petit marchand. Il partit donc vers la maison du tout petit marchand, et en route avala tout rond un des invités.

En arrivant chez le tout petit marchand il dit : « Ouvre-moi la porte mon ami. »

Le tout petit marchand fut terrifié et dit d'une toute petite voix : « Eloigne-toi, je sais que tu es un ogre. » Ce dernier décida donc de revenir déguisé en officier de la garde royale....

CLAUSE Nicolas - 6C

 

 

 

 

 

 

Prendre le thé avec Alice

  Ce mardi nous avons suivi Alice au Pays des Merveilles et nous nous sommes retrouvés pour quelques instants dans un des chapitres du célèbre récit écrit par Lewis Carroll.

  Le Chapelier Fou, Alice, le Loir et le Lièvre de mars n'étaient pas présents, mais ils  nous avaient  laissé sur place des petits gâteaux sucrés et du thé, of course.